STS Education
Since 1958
03 28 36 27 27

Chat en direct avec nous.

D'anciennes familles d'accueil vous racontent

Aucune famille d'accueil ne se ressemble. En France, nos famille d'accueil vivent sur l'ensemble du territoire, certaines en ville, d'autres à la campagne. Certaines ont des enfants, d'autres n'en ont pas. Néanmoins, toutes les familles qui reçoivent un étudiant d'échange ont en commun leur formidable générosité et leur immense intérêt pour les échanges culturels et internationaux.

2-Leonie-Host-Family-VERHAEGHE (3).jpg
Il y a un peu plus de 6 ans, j’ai vu une annonce dans la revue le Nord : « recherche famille d’accueil pour jeune lycéen étranger » … on en a parlé en famille… on a appelé et on s’est lancé dans cette aventure…non sans quelques inquiétudes… Nous avons déjà 3 enfants mais encore de la place dans notre cœur nous avons donc fait de la place dans la maison et dans l’organisation de notre vie. Depuis Hilary (Nouvelle Zélande), Roisin (Australie), Jean Luc (Australie), Alejandra (Mexique), Alexander (Australie) et Philipp (Suisse) se sont succédés chez nous et sont devenus Rexpoedois pour des durées variant de 5 à 11 mois. Ils arrivent, en général, en ne connaissant que quelques mots de français et repartent en maîtrisant le français à l’oral et à l’écrit presque parfaitement pour la plupart. A chaque fois, il faut quelques semaines pour « s’apprivoiser », pour apprendre à se connaître. Il faut savoir rappeler les règles de vie de la famille, discuter, s’adapter, se remettre en question quelques fois. Ils participent à la vie de la famille. Certains sont venus avec nous en vacances. La complicité avec nos enfants est en général assez spontanée. Ils sont tantôt grand frère- grande sœur (mais ils ne viennent pas faire de babysitting) ou copains-copines. Nous trouvons ces expériences à chaque fois très enrichissantes. Chaque jeune est différent, « unique » Il nous apporte leur connaissance de leur pays, de leur culture, mais aussi pour certains de leurs passions. Ils nous permettent de voyager à travers le monde en restant à Rexpoede. Selon « la place » qu’ils ont pris dans la famille, le départ est toujours un peu triste… Nous continuons à recevoir de leurs nouvelles et ils promettent de revenir un jour. A chaque jeune, c’est une feuille supplémentaire qui vient s’ajouter à notre « arbre de vie » « En donnant aux autres, on s’enrichit…. En partageant son amour, on le multiplie pour rendre la vie plus jolie… » Famille Verhaeghe
2-Vicki-Dahl-Host-Family-Texas_6246.jpg
« Être famille d'accueil est une expérience riche en émotions, mais aussi une ouverture d'esprit au sein de la famille. En tant que future sœur d'accueil de Linda, jeune suédoise de 17 ans, j'étais très impatiente de son arrivée parmi nous. Et c'est d'ailleurs passé très vite. Nous avons échangé quelques messages avec ses parents, puis à l'occasion des fêtes d'hiver aussi. Lors de la première rencontre à la gare avec ma mère et ma sœur, le contact avec Linda fut très chaleureux, positif. Une fois arrivées à la maison, Linda a visité la maison puis sa chambre, qui lui était pour elle seule. Elle a donc pris son temps pour s'y installer, puis nous sommes allés manger. A ce moment, nous avons rapidement parlés des quelques règles de la maison ("ranger sa chambre", "nettoyer la salle de bain après son passage"…). Le repas s'est passé dans la bonne humeur, et nous avons même ri, elle fut très rapidement à l'aise. Avant son arrivée, je suis allée inscrire Linda dans mon lycée, le proviseur m'a donc annoncé qu'elle allait être dans ma classe. Le premier jour de cours, Linda montrait de l'assurance, elle a pu rencontrer mes amis avec qui je fais le trajet en bus pour le lycée, elle s'est bien entendue avec eux dès les débuts, de même avec notre classe et nos professeurs. Linda prenait le temps de répondre aux questions que lui posaient les autres, malgré ses difficultés de français. Dans notre lycée cette année, il y avait aussi un étudiant Suédois avec qui Linda a parlée, il a pu lui donner des renseignements au cours du semestre. Comme nous habitons en pleine campagne, notre première question était de savoir comment occuper les week-ends étant donné qu'elle est originaire d'une grande ville, Göteborg. Finalement, le samedi nous sommes souvent allées à Paris, ou des amies passaient à la maison en journée voire le weekend. Linda a même avoué que le changement d'air, être à la campagne, la reposait. Les rencontres entre Linda et la famille resteront dans nos souvenirs tout comme les sorties. J'étais un peu réticente au contact entre sœurs d'accueil après plusieurs semaines, à ma grande surprise, tout s'est très bien déroulé pendant le semestre. Mon frère était en Australie quand Linda était à la maison, elle l'a connu seulement 2 semaines avant son retour en Suède, mais le contact était très positif avec beaucoup de rires ! Accueillir un(e) étudiant(e) étranger(ère) est la meilleure façon d'apprendre la vie d'un autre pays, aujourd'hui je connais la culture suédoise bien mieux qu'avant ! Nous lui avons permis d'apprendre la langue et la culture française, en échange elle a pu apprendre à ma sœur et moi quelques conseils de beautés et de mode de Suède par exemple. Les premiers aurevoirs étaient assez tristes, par exemple lors du dernier jour au lycée, mais Linda est restée forte. Nous avons fait une petite soirée avant qu'elle reparte "entre filles" avec lesquelles elle avait le plus de contacts. Mais le plus dur fut de la quitter à l'aéroport de Paris, pour son embarquement. Sur Skype ses parents nous ont proposé de passer nos vacances chez eux, nous avons un très bon contact avec eux ! Tout au long de son accueil, Linda recevait des colis pleins de cadeaux, pour la famille, les anniversaires et même les fêtes comme la St Valentin et la fête des mères ! Linda est repartie , nous parlons sur Facebook, et d'ici peu nous allons nous connecter sur Skype. L'été prochain, Linda voudrait que Margaux, une amie et moi passions deux semaines chez elle, c'est notre demi-sœur à présent. Et cet hiver nous l'emmenons aussi au ski dans les Alpes. Les liens entre la Suède et la France ne sont pas près de se rompre ! C'est une personne que nous ne sommes pas près d'oublier, après tous ses beaux moments partagés. » Claire, sœur d'accueil de Linda. (Etudiante d’échange STS Suède)

E-mail

2_4950_Bo_Host_2012.jpg 2_4950_Bo_Host_2012.jpg

Accueillir vous intéresse ?

Si vous souhaitez recevoir de plus amples informations à propos de notre programme d'accueil, nous vous invitons à compléter le formulaire . À réception, nous vous contacterons et répondrons à toutes vos questions.

Nous appeler03 28 36 27 27
Horaires d’ouverture : le lundi de 10h à 17h30, et du mardi au vendredi de 9h à 17h30 Plus d'informations

Nous rencontrer
Service STS High School Lambersart
2 avenue Maréchal Leclerc, BP 50087
59831 Lambersart Cedex
STS High School Immatriculation : IM059140002
Agissant au nom et pour le compte de STS Education AB basé à Göteborg, Suède

© STS Education AB 1958–2018